GIGS

GIGS: Gouvernementalité de l'information génomique et de la santé

Le projet interdisciplinaire GIGS entend explorer de manière originale les enjeux éthiques, juridiques et sociaux (ELSI) induits par la production et l’usage de l’information génomique dans la pratique médicale, en partant de l’hypothèse d’une « gouvernementalité » de la santé.

Sur le plan méthodologique, l’usage du concept de gouvernementalité propose d’envisager les enjeux ELSI de l’information génomique comme des effets normatifs émergents de situations induites par l’introduction de nouvelles technologies dans la pratique clinique et dans les dispositifs d’action publique de santé. Sur le plan théorique, la notion de gouvernementalité place la recherche dans une perspective empruntée à la philosophie critique : elle inscrit les enjeux normatifs émergents de la génomique médicale dans un contexte biopolitique (bioéconomie et systèmes de santé publique) en transformation, à étudier sous l’angle des technologies de pouvoir (politique) et des modes de subjectivation (éthique).

En adoptant une approche interdisciplinaire impliquant les acteurs de terrain, le projet GIGS articulera l’intérêt théorique et pratique d’une perspective croisée (STS et philosophie politique) de la gouvernementalité dans le domaine de la génomique médicale.

L’équipe se constitue de Florence CaeymaexCatherine FallonFrançois ThoreauPierre DelvenneJessica Borotto et Fanny Duysens.

Site web: http://www.gensoc.be